Décapage de la carrosserie

Les étapes du processus

Le décapage de la peinture de la carrosserie se fait dans un bain de soude caustique à une température d’environ 80 degrés Celsius. Dans ce bain, toutes les peintures, les sous-couches, les mastics et autres produits comme les tectyl sont dissous. La durée moyenne de ce processus est de 3 jours durant lesquels la carrosserie sera contrôlée plusieurs fois. Lorsque toutes les traces de pollution sont dissoutes, la carrosserie est rincée, séchée et examinée afin d’éliminer les éventuels résidus à la main. La soude caustique ne réagit pas avec les métaux ferreux et est donc sans danger pour la carrosserie, même s’il restait du liquide. D’autant plus que la plupart des véhicules reçoivent ensuite un traitement anticorrosion ainsi qu’un revêtement KTL.

 

 

Après le décapage, vous avez une vue d’ensemble parfaite sur l’état de la carrosserie. C’est le moment pour réaliser les travaux de restauration. Les nouvelles pièces doivent être dépouillées de leur peinture de transport pour pouvoir être soudée à la carrosserie. Celle-ci devant être complètement nue pour la prochaine étape, nous vous prions de n’appliquer ni sous-couche, peinture ou autre revêtement. L’étamage n’est pas recommandé à ce stade car pendant le traitement KTL, l’étain peut se démolir et se déformer.

 

 

Aller à l’étape suivante (Elimination de la rouille)